par Erik Loot article publié dans la lettre des médiations du mois de juin 2020 médiateur assistant maîtrise d’ouvrage membre de DACCORD-MEDIATION

Le développement du recours à la médiation environnementale se fera sans doute naturellement par l’évolution des rapports entre élus et citoyens. Ces derniers montreront de plus en plus qu’ils constituent la base de la démocratie et cela ne peut qu’inciter les élus à modifier leur rôle et de
prendre des postures plus proches des citoyens, de créer avec eux des liens de partenariat. Cela créera un espace à prendre pour des médiations environnementales préventives.

article à la page 51 de la lettre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *